Les animaux de compagnie / danger ?

Plus de la moitié des foyers français possède un animal, et nos chiens, chats et autres animaux préférés nous valent de détenir le record européen en la matière. Il est largement démontré que la compagnie des animaux est bénéfique et recommandée. Mais cette intimité partagée peut, si nous sommes mal informés, nous valoir quelques désagréments et parfois même, si l’on n’y prend garde, nous faire courir quelques risques de santé.

lapin chat

Parmi les maladies transmises par les animaux de compagnie, les teignes et les gales viennent en tête des consultations médicales. Le chat, souvent responsable d’allergie, peut transmettre à l’homme plusieurs maladies infectieuses ou parasitaires. C’est le cas notamment pour la maladie des griffes du chat ou encore la toxoplasmose. Notons cependant, contrairement à une idée reçue, que cette dernière maladie, dont les femmes enceintes ont bien raison de se méfier, est moins souvent imputable au chat qu’on ne le croit. Attention cependant au nettoyage des litières et, sur un tout autre plan, à la consommation de viandes crues ou peu cuites.

Le chien peut lui aussi ne pas être toujours de bonne compagnie pour l’homme. On se souvient qu’en 1999, après plusieurs cas de morsures graves sur des enfants, une loi renforça les pouvoirs de police des maires vis-à-vis des animaux dangereux pour la santé publique, en particulier les chiens potentiellement agressifs. Parmi les maladies transmissibles, outre la rage que chacun connaît pour sa particulière gravité, un certain nombre de maladies infectieuses ou parasitaires peuvent être transmises par le chien. Certaines d’entre elles sont d’autant plus insidieuses que l’animal peut être porteur sain et sembler en bonne santé. C’est le cas notamment de la toxocarose, susceptible de créer chez l’homme des urticaires chroniques ou, plus gravement, d’atteindre l’œil, au risque de provoquer une baisse voire une perte de l’acuité visuelle.

lapins

Attention aux espèces «originales»!

En ville, nos chers compagnons posent parfois des problèmes de cohabitation: morsures, griffures, bousculades, chutes… Et fractures dues aux «scatoglissades» sur les trottoirs où trop de maîtres brillent par leur indélicatesse… Dans les lieux publics, les jeunes enfants jouent trop souvent dans des bacs à sable souillés par des déjections canines où l’on retrouve des larves parasitaires (toxocarose, hydatidose). Enfin, les âmes charitables qui nourrissent les pigeons comme des animaux de compagnie sont-elles conscientes du danger potentiel de leur geste? Les envols répétés de ces volatiles souvent porteurs d’agents pathogènes responsables d’affections respiratoires du type de l’ornithose soulèvent poussières, fragments de plumes et excrétas, générant une pollution passive et silencieuse mais dangereuse car constituant des allergènes sensibilisants.

Extrait du site Le figaro.fr

Laisser un commentaire

Chiens passion |
Simple Divorce Options |
Inforweb |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mescreations00
| Divorce Court - How To Stee...
| Ratepas